ORFED-MALI, « Ma position determine ma force »

Uncategorized

Uncategorized

Formation des enseignants sur le module journalisme sensible au conflit (JsC)

Introduire l’enseignement du journalisme sensible aux conflits (JsC) dans les écoles de formation en journalisme et communication ; tel est l’objectif fixé par ORFED ONG et son partenaire EIRENE dans le cadre du programme Promotion de la paix au Sahel (PPS) Phase II. A cet effet, la formation des formateurs (enseignants) a eu lieu du 24 au 26 novembre 2022 au Motel les Moulins de Fana. Le cours/ module JsC va désorm

is être enseigné dans nos écoles de formation.

Projet de formation des élus locaux (2013 – 2014)

Ce projet est une initiative d’ORFED en partenariat avec la Fondation Rosa Luxembourg d’Allemagne. Il visait à améliorer la gouvernance démocratique des collectivités territoriales du Mali à travers le renforcement de capacités des élus locaux dans la conduite du dialogue social et notamment le dialogue entre populations et élus locaux dans la gestion des affaires locales au niveau communal.

Le projet a été réalisé de 2013 à 2015 dans 30 communes des cercles de Koutiala, Yorosso, Niono Tominian, Sikasso, Kita

Les activités réalisées portaient sur :

-L’élaboration d’un module de formation sur la décentralisation et la redevabilité

-L’organisation de sessions de formation de 310 élus locaux sur la décentralisation et la gouvernance locale, l’organisation d’espaces de restitutions publiques du compte administratif de la mairie,

-La formation d’un pool de 12 formateurs / animateurs sur la redevabilité et l’animation d’espaces de restitution publique

-L’appui à la tenue d’espaces de restitutions publiques du compte administratif des mairies

Les activités réalisées ont permis d’améliorer le dialogue entre élus et populations et de renforcer les capacités de gestion des élus locaux. Environ 20 espaces de restitutions publiques ont été organisés regroupant environ 800 participants dont des chefs de villages, des femmes, des jeunes, des leaders communautaires, des leaders religieux, des médias etc.

Les expériences tirées de ce projet ont permis à ORFED de concevoir un guide de redevabilité communale qui pourra être utilisé par les communes dans le cadre de l’organisation des restitutions publiques du compte administratif

Le budget du projet s’élevait à 79 466 947 FCFA soit 121 146 euro

Programme PEGA (Partenariats pour L’Exercice d’une Gouvernance Appropriée)

Volet mobilisation des ressources financières dans les collectivités territoriales

 

PEGA (Programme pour l’Exercice d’une Gouvernance Appropriée) est le fruit d’un partenariat entre la coopération Suisse et d’Oxfam. Son objectif est de contribuer à faire des collectivités territoriales des pools de développement où les citoyens exercent leurs droits et devoirs. Sa mise en œuvre a concerné trois régions à savoir Sikasso, Mopti et Tombouctou

Cette phase du programme s’est étalé sur la période 2015-2018 et se décline en trois axes répartis comme suit :

-Mobilisation des ressources financières des collectivités territoriales

-Appui à l’élaboration de plans de développement local répondant aux priorités des populations

-Appui à la gestion des conflits et la cohésion sociale dans les collectivités territoriales

 

Le programme a été exécuté par un consortium d’ONG composé de 5 ONG nationales dont ORFED.

Dans ce programme, ORFED a été chargée de piloter le volet lié à la mobilisation des ressources financières des collectivités territoriales. Les différentes activités du volet ont été réalisées dans les régions de Sikasso, Mopti et Tombouctou et ont porté sur la mise en place des CCAP (Comité Citoyen de Contrôle de l’Action Publique), la réalisation d’étude du potentiel fiscal des communes, la réalisation d’analyses citoyennes des budgets des collectivités territoriales, les restitutions publiques des analyses citoyennes des budgets et le déploiement dans la commune urbaine de Sikasso du système « ReCoDe » pour la mobilisation des taxes communales

Les cibles de ce volet étaient les conseils régionaux de Sikasso, de Mopti et de Tombouctou. En outre 9 communes ont été ciblées dont :

–       Quatre (4) communes de la région de Sikasso à savoir la commune urbaine de Sikasso, la commune de Loulouni, la commune de Nimbougou la commune urbaine de Kadiolo

–       Trois (03) communes de la région de Mopti : commune urbaine de Bankass, la commune urbaine de Bandiagara et la commune urbaine de Mopti

–       Deux (02) communes de la région de Tombouctou : la commune urbaine de Tombouctou et la commune rurale de Alafia

Les initiatives réalisées sur ce programme ont permis d’accroitre le taux de mobilisation de 15% au niveau des communes urbaines et de 40% au niveau des communes rurales. Aussi des nouvelles niches fiscales ont été identifiées et intégrées dans les taxes à mobiliser augmentant les ressources mobilisables au niveau des communes.

 

Le budget du projet s’élevait à 271 606 367 FCFA soit 414 061 FCFA

Uncategorized

Vision globale de développement

En dépit de l’avènement de la démocratie et de l’option irréversible pour la décentralisation au Mali, la participation des populations à la gestion des affaires publiques au niveau national et au niveau local demeure un défi majeur. La vision de développement d’ORFED est construite sur ce constat de base.

Dans son action globale, ORFED veut parvenir à une société d’équité et de démocratie où femmes et hommes, pauvres et riches, sont capables d’exprimer librement leur opinion et de participer activement à la vie publique notamment au niveau local.

Vision de développement institutionnel

Elle repose sur deux constats majeurs : la difficulté de mobiliser des ressources extérieures pour soutenir des projets et programmes de développement, la faible capacité des ressources humaines dont souffrent la plupart des ONG nationales et qui les met dans une situation de précarité et de dépendance permanente. Consciente de cette réalité, ORFED rêve d’être une organisation durable, capable de soutenir ses propres ambitions de développement au profit de ses groupes cibles. Cette vision interne se réalise à travers le développement de stratégies de durabilité institutionnelle basées principalement sur le renforcement constant et planifié des capacités du personnel fidélisé notamment, et la recherche d’une autonomie dans le fonctionnement.

Mission

La mission d’ORFED est de contribuer à :

  • Améliorer la connaissance des populations sur les enjeux de la décentralisation et sur les responsabilités des différents acteurs,
  • Renforcer les capacités des différents acteurs de la décentralisation pour une

mise en œuvre équilibrée et responsable des rôles et responsabilités,

  • Consolider le dialogue social dans les collectivités locales pour promouvoir la démocratie dans une culture de paix,
  • Développer des initiatives économiques communautaires, et des stratégies de mobilisation des ressources des collectivités locales pour le financement d’infrastructures socio-économiques de nature à améliorer les conditions de vie des populations à la

Domaines d’intervention

  • Décentralisation / gouvernance locale,
  • Développement économique et local,
  • Education à la paix et gestion de conflits,
  • Agriculture durable et environnement,
  • Alphabétisation,
  • Sport pour le développement et la paix

Zones d’intervention

ORFED   intervient   sur   toute   l’étendue   du   territoire    national   avec   une   forte

concentration dans :

  • La région de Sikasso
  • La région de Ségou
  • La région de Kayes
  • La région de Mopti
  • La région de Tombouctou
  • La région de Gao
  • Le District de Bamako