« Autonomie Économique Et Sociale Des Femmes De La Région De Sikasso, À Travers La Transformation Et La Commercialisation De L’anacarde » 18 CO1-1092

« Autonomisation Economique et Sociale des Femmes dans la région de Sikasso à travers la transformation et la commercialisation de la pomme de l’anacarde » est un projet qui entend valoriser la pomme d’anacarde. D’une durée de 4 ans, (2019 – 2023), il appuie les organisations de femmes dans la transformation de la pomme d’acajou en jus, nectar et autres dérivés.

Le projet est financé par l’AECID (Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement) et piloté par deux ONG Espagnoles à savoir la fondation CIDEAL et CONEMUND.

Les actions du projet sont structurées autour de quatre (04) objectifs principaux : OS1. Les coopératives de femmes transforment avec succès et de manière innovante les

  • produits dérivés de l’anacarde.
  • OS2. Les coopératives de femmes commercialisent de façon durable des produits de l’anacarde sur le marché.
  • OS3. La population augmente la consommation de produits dérivés de l’anacarde, avec une valeur nutritionnelle élevée.
  • OS4. Amélioration de la planification familiale et de l’éducation en matière de santé sexuelle et reproductive.

Sa mise en œuvre est assurée par un consortium composé de trois ONG Malienne dont ORFED.

Dans ce consortium, ORFED est responsabilisée sur une partie de l’objectif 1 et de l’objectif 3 en entier.

Sur l’objectif 1, ORFED a pour rôle de renforcer la dynamique associative et d’organiser des cours d’alphabétisation pour les groupes bénéficiaires.

Sur l’Objectif 3, il s’agira de promouvoir la consommation locale des produits dérivés de la pomme d’acajou à travers des actions de formation et de sensibilisation sur les valeurs nutritionnelles de la pomme d’anacarde.

Les activités du projet seront menées dans les cercles de Sikasso, Kadiolo, Bougouni et Kolondièba et touchent des groupes cibles comme les coopératives de transformation de la pomme d’anacarde, les femmes transformatrices, les cantines scolaires, les centres de santé communautaire.